Usines Roux, clap de fin

Après plusieurs semaines de travail du collectif pour chiffrer l’achat des usines, sa remise aux normes et l’accueil d’activités, nous nous arrêtons-là!

En effet, le juge du tribunal de commerce vient de décider d’une saisie de l’Etat. La proposition d’achat a été jugée trop faible et aucun autre acheteur ne s’est positionné. Nous ne savons pas ce que va devenir ce lieu si inspirant pour nous.

Par contre, ce n’est pas la fin de la Ringarderie, juste une autre histoire qui s’écrit!

Nous allons nous mettre au travail, réécrire le projet et chercher un nouveau lieu. Certains membres du collectif partent faire autre chose. Mais nous sommes heureux d’avoir partagé ce rêve ensemble.

A bientôt,

l’équipe ringarde!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *