Usines Roux, clap de fin

Après plusieurs semaines de travail du collectif pour chiffrer l’achat des usines, sa remise aux normes et l’accueil d’activités, nous nous arrêtons-là!

En effet, le juge du tribunal de commerce vient de décider d’une saisie de l’Etat. La proposition d’achat a été jugée trop faible et aucun autre acheteur ne s’est positionné. Nous ne savons pas ce que va devenir ce lieu si inspirant pour nous.

Par contre, ce n’est pas la fin de la Ringarderie, juste une autre histoire qui s’écrit!

Nous allons nous mettre au travail, réécrire le projet et chercher un nouveau lieu. Certains membres du collectif partent faire autre chose. Mais nous sommes heureux d’avoir partagé ce rêve ensemble.

A bientôt,

l’équipe ringarde!

1ère projection financière de Villages Vivants

Nos interlocutrices à Villages Vivants sont Elodie et Anne-Sophie.

Suite à un visio, nous avons pu établir une première projection financière sur les usines Roux et un calendrier d’intervention de Villages Vivants.

Sur le plan financier, il ressort que Villages Vivants (s’ils décident d’acheter le lieu!) remettront aux normes le bâtiment.  Ce sera à chaque activité, d’aménager ensuite son espace.

Sur le 1er plan de financement (tableau ci-joint), il ressort que le loyer total à verser à la foncière serait 8000€ HT et HC par mois à se répartir entre chacun(e) selon des critères que nous déciderions. Cela représente 1,30€ du M2.

Cette projection ne tient compte que du fait que les activités se partagent le bâtiment existant. Donc, plus nous accueillons des activités sur les autres espaces disponibles (comme les 2000M2 constructibles par exemple), plus les coûts de chacun(e) diminueront.

plan financement villages vivants

L’idée à ce jour,  c’est que Villages Vivants regardent des fonds pour accompagner le collectif de porteurs de projets à la rentrée:

« Je fais suite à notre entretien de la semaine dernière pour te repréciser un calendrier concernant un éventuel accompagnement par Villages Vivants du projet de la Ringarderie. 
En élément de contexte, nous attendons la réponse officielle de l’ANCT pour une subvention qui nous permet de financer des accompagnements de projet ancrés sur le territoire du Massif Central. La Ringarderie pourrait donc rentrer dans cette enveloppe. 
Nous devrions recevoir la réponse officielle courant de l’été et nous définirons ainsi nos modalités d’intervention (il se pourrait que nous ne pourrions faire financer qu’une partie de l’accompagnement et qu’il faille donc compléter par un financement d’un tiers ou du bénéficiaire). 
Je te propose que l’on en reparle donc en Septembre, nous aurons plus de vision sur les modes de financement, les calendriers et la méthode et cela vous permettra de vous réunir et de clarifier entre vous vos besoins. « 

Rencontre avec le Maire

Jean-Claude Flory nous a reçu aujourd’hui pour parler du projet sur les locaux Roux.

Deux points d’attention ont été soulevés par le maire de Vals-les-Bains:

  • Bien penser aux flux vers le bâtiment. En effet, il y a un petit pont sur la route d’Arlix (vers la laiterie Carlier), qui ne peut être pris par les poids-lourds.
  • Etre attentif aux nuisances sonores car les usines sont situées au coeur d’un quartier résidentiel.

L’autre demande du maire est de bien refaire les façades du bâtiment, qui laissent à désirer sur le plan esthétique.

Merci Mr le Maire!

Bonjour tout le monde !

Bienvenue aux usines Roux, futur lieu dédié à la  coopération dans les principes de la Transition.

Il y a de quoi faire vu l’espace disponible.

Pour l’instant, les projets qui souhaitent s’implanter là sont:

  • une matériauthèque de réemploi avec ateliers de partage de savoirs (2000M2)
  • une colocation de personnes âgées avec activité gîte (400M2)
  • un espace lowtech (80M2)
  • un chantier d’insertion de ramassage de petits déchets et sensibilisation à l’environnement (50M2)

On recherche particulièrement à accueillir:

  • une cantine/café
  • une librairie/espace pédagogique (dans l’esprit Montessori, Steiner, éducation positive)
  • des créateurs/artisans souhaitant pourquoi pas, partagés un parc machines, du stockage et des ateliers
  • une boutique zéro-déchet, commerce équitable, produits locaux et/ou créateurs
  • un atelier transfo
  • une recyclerie
  • des personnes engagées dans le bien-être, CNV, médiation
  • des personnes intéressées par l’immense espace extérieur

Et il y a bien d’autres possibilités …