David2 WEB

David Martin, le sens de la fête… et des réalités

David, le doyen, née en 78 quand même…, a vu les betteraves pousser de près, très près.

Originaire de Pithiviers dans le Loiret, il aurait pu être agriculteur mais c’est dans l’industrie et la Qualité qu’il a décidé de dédier son temps et sa matière grise.
Après un master en Qualité et Sécurité Environnementale, celui qui se qualifie comme « un faignant intelligent, adepte des économies d’énergie » a travaillé en région parisienne dans des projets d’industrialisation à essayer de « faire le lien entre ceux qui ont la tête dans les nuages et ceux qui ont la tête dans le guidon », comprenez, les ingénieurs et les ouvriers.
A cette époque, il découvre parallèlement Greenpeace et ses campagnes choc. David adhère et s’implique dans un groupe local de l’ONG. En quête de sens et de solution, David et une amie créent une association de vente directe avec des producteurs du plateau de Saclay (91). «Une formule légère, souple. On voulait faire notre truc à nous ». Et ça marche !
Malgré ces passerelles pleines de sens et d’humanité, David alors jeune papa de deux enfants, décide de prendre la route avec sa compagne et de faire un tour de France des lieux inspirants.
En 2017, il débarque en Ardèche et vit le renouveau à tous points de vue. Il rencontre Jo à Changement de Cap et ensemble travaillent ensemble et se complètent. Suivre Jo sur l’aventure Multitâches de matériauthèque et d’atelier ouvert a été assez évident : « Le projet me parle et Jo aussi. Je vois un lieu cool où j’ai envie d’aller pour partager des relations humaines, faire sauter les étiquettes, transmettre, apprendre et ricaner ensemble ».

Son côté ringard
« Plus je vieillis, plus je m’aperçois que je ressemble à mon père. Il arrivait en mobylette, sapé de vieilles fripes et parfois, j’avais honte ! »

Son outil préféré
La visseuse à choc. Quand elle arrive au bout, elle fait pas mal au poignet.
L’outil de prédilection  qui permet de solidariser parfaitement deux pièces de bois !
N’y voyez aucune métaphore !